Les choses à vérifier avant d’investir dans un bien immobilier

Posté par le 14 Juin, 2018 dans Actualités | Aucun commentaires
Les choses à vérifier avant d’investir dans un bien immobilier

Cela fait maintenant plusieurs années que vous y pensez et vous êtes enfin prêt à faire le grand pas : vous allez enfin acheter votre première maison ou appartement. De nos jours, investir dans la pierre semble presque toujours une garantie de bien placer son argent. Cependant, parce que vous engagez une partie de votre argent personnel et celui de votre banque, il est important de procéder à certaines vérifications avant d’investir. On vous donne quelques conseils ci-dessous.

Vérifiez les possibles vices administratifs cachés

Acheter un bien immobilier, c’est avant tout prendre des précautions pour assurer la protection de son investissement. Pour cela, la première chose à faire est de vous renseigner sur le passé administratif du logement en question. Y a t il eu précédemment des vices cachés difficilement décelables et qui non-indiqués  sur l’acte de vente. Il peut s’agir par exemple d’une extension de la maison, une terrasse ou une véranda qui aurait été bâtie sans permis de construire par exemple. Prenez donc le temps d’aller vous renseigner auprès de la municipalité et/ou de la commune en question, et même pourquoi pas interroger le voisinage, pour vous assurer que l’ensemble des travaux effectués ont été fait dans la plus grande légalité. Si votre “enquête” révèle effectivement des manquements quant à l’exactitude des renseignements de l’acte de vente, vous pourrez poursuivre le vendeur pour “réticence dolosive”, et surtout vous éviterez un investissement hasardeux.

Procédez à un Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Autre vérification primordiale avant de procéder à l’achat d’une maison ou d’un appartement, pensez à évaluer l’installation énergétique du bien immobilier convoité, en faisant réaliser un Diagnostic de Performance Energétique (DPE). Désormais obligatoire lors d’une vente immobilière, le DPE renseigne sur l’ensemble des capacités énergétiques de votre logement, évaluant sa consommation d’énergie et surtout son impact en terme d’émissions de gaz à effet de serre. Il permet au passage de réaliser un check-up complet de l’état de ce logement aussi bien concernant l’état de la toiture (responsable des déperditions de chaleur les plus importantes), mais aussi de la charpente, des murs ou encore de l’installation de chauffage.

Le DPE fournit ensuite une note pouvant aller de A à G (A étant la meilleure note) déterminant les capacités énergétiques de ce logement. Ce diagnostic est important car il détermine en partie quelles seront vos dépenses énergétiques futures. Un très mauvais DPE aura une conséquence directe sur votre capacité à chauffer votre intérieur une fois l’hiver venu, et compte tenu des tarifs d’électricité du fournisseur historique, visibles ici, il est conseillé de penser au frais occasionnés.

Il vous faudra alors engager des travaux de rénovation énergétique, représentant un surcoût important, pour y remédier. A l’inverse un bon DPE, est un signe positif avant l’achat d’un bien immobilier: il montre que la maison ou l’appartement convoité est bien entretenu ou a été correctement rénové et vous laisse envisager des économies d’électricité et/ou de gaz profitables si jamais vous venez à acheter le bien en question. Pour mieux comprendre comment fonctionne la comptabilisation du prix au kilowatt-heure et ainsi être actif sur vos économies d’énergie, vous pouvez visiter ce site.

Un bon DPE vous indique que vous n’aurez pas de travaux énergétiques immédiats à réaliser.

Le DPE selon les français

Posté par le 7 Jan, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

— Le DPE, c’est quoi?

Le DPE, diagnostic de performance énergétique, mesure la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre d’un bâtiment ou d’un logement. Il contient également un examen du professionnel qui évalue l’isolation du bien et peut proposer des moyens pour améliorer la performance énergétique du bien. Les logements sont ensuite classés par lettres (A représentant un bâtiment basse consommation, C une consommation standard…). Il  a été mis en place afin de donner une notion de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre, et de les identifier dans le but de les diminuer.

— Le DPE n’intéresse pas les Français?

Cependant, un sondage réalisé auprès de 2346 français par VivaStreet immobilier, un site d’annonces immobilières, à montré que les français n’y sont pas très réceptifs: 35% admettent n’y accorder qu’une faible importance, tandis que certains vont même jusqu’à ne pas le prendre en compte et à le trouver inutile (10%). La mission du gouvernement, qui était donc de sensibiliser la population à la consommation et aux émissions de leur logement (ou futur logement) aurait-elle échoué ? Pas totalement, puisque l’on remarque tout de même que parmi les interrogés, 35% déclarent y accorder une grande importance, et 25% une moyenne importance… Et ils ont bien raison ! En effet, le DPE présente des avantages intéressants à prendre en compte.

— Les avantages du DPE

Tout d’abord, il permettrait à l’habitant de réduire sa consommation d’énergie et ses émissions de gaz à effet de serre :

– premièrement parce qu’il peut maintenant en prendre conscience et donc aura tendance à peut-être se modérer

– deuxièmement grâce aux recommandations du diagnostiqueur que peut contenir le DPE pour améliorer la performance énergétique du bien: conseils simples, ainsi que d’autres sur des éventuels investissements à faire afin de réaliser des économies (à quel prix, pour quelles économies, pour quel retour sur investissement…).

Ce qui provoquera donc à long terme une diminution de la pollution : en effet, les bâtiments occupent par rapport à la consommation d’énergie et aux émissions de gaz à effet de serre une place conséquente en France.

Le DPE permet ensuite de comparer la qualité énergétique de plusieurs logements, et donc d’évaluer la consommation d’énergie et les dépenses. Dans ce sens là, le diagnostic prend de plus en plus de place dans l’esprit de l’acheteur qui aura plus intérêt économiquement à acheter un logement basse consommation. On remarque ainsi que 79% des ménages souhaitent avoir accès à l’étiquette DPE du bien dans une annonce immobilière, et que la « note » attribuée à un bâtiment a une incidence de -27% à +28% sur le prix de vente (selon une étude de l’association dinamic) : le DPE peut donc véritablement avoir une incidence sur la vente d’un logement.

Enfin, le diagnostic de performance énergétique est utile lors de l’obtention d’un prêt à taux zéro (prêt sans intérêt destiné aux travaux d’amélioration de performance énergétique) : en effet, le DPE influe sensiblement sur le montant du prêt à taux zéro, plus le logement est évalué comme économe, plus le montant accordé sera élevé.

Pour conclure, on remarque  qu’en parlant du DPE, beaucoup d’articles appuient sur un de ses points faibles qui est bien réel : des diagnostiqueurs travaillent parfois sans aucun sérieux et poussés par la cupidité, alors il faut savoir faire le bon choix…

Lire aussi : 
Une maison construite en 24h grâce à une imprimante 3D en Chine
Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
Comment se porte votre pouvoir d’achat immobilier?
Bien choisir son diagnostiqueur immobilier : les risques et nos conseils
Ils veulent la fin de Leboncoin