Les choses à vérifier avant d’investir dans un bien immobilier

Posté par le 14 Juin, 2018 dans Actualités | Aucun commentaire

Cela fait maintenant plusieurs années que vous y pensez et vous êtes enfin prêt à faire le grand pas : vous allez enfin acheter votre première maison ou appartement. De nos jours, investir dans la pierre semble presque toujours une garantie de bien placer son argent. Cependant, parce que vous engagez une partie de votre argent personnel et celui de votre banque, il est important de procéder à certaines vérifications avant d’investir. On vous donne quelques conseils ci-dessous.

Vérifiez les possibles vices administratifs cachés

Acheter un bien immobilier, c’est avant tout prendre des précautions pour assurer la protection de son investissement. Pour cela, la première chose à faire est de vous renseigner sur le passé administratif du logement en question. Y a t il eu précédemment des vices cachés difficilement décelables et qui non-indiqués  sur l’acte de vente. Il peut s’agir par exemple d’une extension de la maison, une terrasse ou une véranda qui aurait été bâtie sans permis de construire par exemple. Prenez donc le temps d’aller vous renseigner auprès de la municipalité et/ou de la commune en question, et même pourquoi pas interroger le voisinage, pour vous assurer que l’ensemble des travaux effectués ont été fait dans la plus grande légalité. Si votre “enquête” révèle effectivement des manquements quant à l’exactitude des renseignements de l’acte de vente, vous pourrez poursuivre le vendeur pour “réticence dolosive”, et surtout vous éviterez un investissement hasardeux.

Procédez à un Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Autre vérification primordiale avant de procéder à l’achat d’une maison ou d’un appartement, pensez à évaluer l’installation énergétique du bien immobilier convoité, en faisant réaliser un Diagnostic de Performance Energétique (DPE). Désormais obligatoire lors d’une vente immobilière, le DPE renseigne sur l’ensemble des capacités énergétiques de votre logement, évaluant sa consommation d’énergie et surtout son impact en terme d’émissions de gaz à effet de serre. Il permet au passage de réaliser un check-up complet de l’état de ce logement aussi bien concernant l’état de la toiture (responsable des déperditions de chaleur les plus importantes), mais aussi de la charpente, des murs ou encore de l’installation de chauffage.

Le DPE fournit ensuite une note pouvant aller de A à G (A étant la meilleure note) déterminant les capacités énergétiques de ce logement. Ce diagnostic est important car il détermine en partie quelles seront vos dépenses énergétiques futures. Un très mauvais DPE aura une conséquence directe sur votre capacité à chauffer votre intérieur une fois l’hiver venu, et compte tenu des tarifs d’électricité du fournisseur historique, visibles ici, il est conseillé de penser au frais occasionnés.

Il vous faudra alors engager des travaux de rénovation énergétique, représentant un surcoût important, pour y remédier. A l’inverse un bon DPE, est un signe positif avant l’achat d’un bien immobilier: il montre que la maison ou l’appartement convoité est bien entretenu ou a été correctement rénové et vous laisse envisager des économies d’électricité et/ou de gaz profitables si jamais vous venez à acheter le bien en question. Pour mieux comprendre comment fonctionne la comptabilisation du prix au kilowatt-heure et ainsi être actif sur vos économies d’énergie, vous pouvez visiter ce site.

Un bon DPE vous indique que vous n’aurez pas de travaux énergétiques immédiats à réaliser.

Laisser un commentaire