La valeur vénale d’un bien immobilier

Posté par le 17 Déc, 2018 dans Actualités | Aucun commentaire

Lorsque l’on est propriétaire d’un bien immobilier on peut soit, l’habiter, soit le louer, soit le vendre. Dans le cadre d’une vente, votre bien immobilier fera, l’objet d’une estimation de sa valeur dite vénale. Cette valeur vénale correspond à son prix net vendeur dans les conditions actuelles du marché de l’immobilier local. Les paramètres qui entrent en compte dans cette estimation sont aussi pointus que nombreux et demeurent, le plus souvent une affaire d’expert. Mais vous pouvez aussi avoir besoin de la valeur vénale de votre bien immobilier dans le cadre d’une demande de prêt hypothécaire, d’un divorce, pour contracter une nouvelle assurance habitation, ou bien encore afin de régler la liquidation d’une succession notariale dans laquelle ce bien immobilier fait parti des actifs à partager.

Les différents types de bien immobiliers

Qu’il s’agisse d’un terrain nu, d’une maison d’habitation, d’un immeuble…tous les biens ont une valeur vénale.Quel que soit le bien à estimer, mieux vaut faire appel à un expert qui n’aura aucune attache affective ou émotionnelle avec le bien en question, il sera parfaitement rodé aux diverses vérifications légales et administratives, aura une connaissance idéale du secteur géographique et du marché local. De plus, en sa qualité d’expert, il sera au courant des différents projets économiques et des travaux prévus dans les zone concernée, ce qui affinera encore un peu plus la valeur du bien concerné. Il sera à même d’estimer le plus justement la maison, l’immeuble, l’appartement ou le terrain concerné sans le surestimer ni le sous estimer.

Les principaux critères pris en compte

Emplacement géographique

Selon leur localisation, même au sein d’une même zone géographique donnée, deux biens relativement semblables n’auront pas la même valeur vénale. L’orientation (nord, sud, est, ouest), l’environnement immédiat (proximité d’un arrêt de transport en commun, d’une école…), le vis à vis, l’environnement social… sont autant de paramètres qui sont essentiels dans une estimation.
De même que les projets locaux, départementaux ou régionaux doivent être pris en considération (s’il est prévu l’implantation imminente d’une grosse structure économique qui va promouvoir des emplois, si une déviation routière doit voir le jour…) afin de valoriser un bien.

La qualité du marché immobilier local

Votre expert tiendra aussi compte des prix moyens du marché immobilier local afin de rester dans une fourchette de prix raisonnables. Un bien surestimé aura du mal à trouver un acquéreur et un bien sous estimé ne sera pas plus attractif par peur de malfaçon ou de vices cachés.

La qualité énergétique et architecturale du bien

Le Diagnostic de Performance énergétique est une expertise indispensable pour conclure une vente. Il joue même un rôle essentiel pour de plus en plus d’acquéreurs potentiels particulièrement sensibles aux hausses constantes des prix des différentes énergies et à l’impact environnemental du bâtiment. Le DPE aura donc un impact certain sur l’estimation de la valeur vénale de votre bien.
D’un point de vue architectural, l’expert ne s’attachera qu’à juger des aspects purement techniques (état et qualité de la couverture et de la charpente, étanchéité des huisseries, état des revêtements muraux extérieurs, qualité de l’isolation, normes électriques, plomberie…). Bien entendu les surfaces habitables seront prises en considération en premiers lieux tout comme la qualité des aménagements extérieurs immédiats (piscine, espaces paysagés, annexes…).

A quel prix?

Les tarifs varient d’estimation d’un bien immobilier varient d’une entreprise ou d’un expert à l’autre. Comptez en moyenne une fourchette allant de 500€ à 2 500€ selon la complexité et la surface des biens. Faire appel à une société spécialisée ou à un expert est la garantie de vendre son bien dans les meilleures conditions et en un laps de temps raisonnable.

Articles Récents

Laisser un commentaire