Valls donne 600 millions d’euros à Marseille

Posté par le 5 Juin, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

valls-marseille

Manuel Valls et 9 autres ministres de son gouvernement étaient en déplacement à Marseille le 29 mai. Il a confirmé les mesures déjà annoncées selon lesquelles 600 millions d’euro seraient accordés à la nouvelle métropole Aix-Marseille-Provence, ainsi que pour développer le port de Marseille et ses transports en commun. En effet, Marseille serait la grande ville française la moins bien desservie par ses transports en commun.

300 millions seront ainsi utilisés pour renforcer l’attractivité portuaire, 290 millions pour les transports ferrés et routiers, 50 millions pour la mise en place de la métropole, 1 million pour la sécurité de l’Hôpital Nord, et 5 millions pour moderniser la ligne de TER entre Aix et Marseille. Le financement s’inscrit dans le cadre du Contrat Plan Etat Région.

Si Manuel Valls assure que « l’Etat veut aider Marseille« , les présidents des intercommunalités qui formeront la métropole Aix Marseille Provence ont paru déçus : il semblerait que les moyens ne soient pas à la hauteur. Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, a ainsi déclaré « les mesures du premier ministre, c’est beaucoup d’annonces, et très peu d’avancées« , et, selon Guy Teissier, président de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, « la dotation exceptionnelle de l’état va à peine absorber l’augmentation des frais de personnel de cette métropole qui va employer près de 8000 fonctionnaires. »
Le maire de Salon de Provence va également dans ce sens : « la construction de la métropole n’a de sens que si on y met les moyens. Le manque d’ambition de l’Etat dans ce projet va créer plus d’inertie que de dynamisme. »

Triplex flottant avec chambre et jacuzzi vue sous-marine à Dubaï

Posté par le 1 Juin, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le projet a été lancé au Dubaï International Boat Show, et se nomme « Floating Seahorse » (« Hippocampe Flottant »). Il s’agit de villas flottantes comportant deux niveaux en surface et un niveau sous marin. Partout, des baies vitrées sont installées pour profiter du panorama et de la vue sous marine. Dans le niveau sous marin seront installées les chambres & salles de bain. Le récif corallien artificiel sous la villa permettra d’attirer la faune marine et notamment les hippocampes, actuellement en voie de disparition, afin qu’ils s’y développent et puissent y habiter, d’où le nom du projet.

La villa au style épuré comprendra également une grande cuisine, une salle à manger, ainsi qu’à l’extérieur : une zone de loisirs, un salon terrasse, un jacuzzi, une douche, et une banquette-lit.

Incapable de s’adapter à la terre, et étant un bateau plus qu’une maison, chacun devra être validé par les autorités maritimes et les garde-côtes.

dubai4

Le « bateau maison » à 1.6 million d’euro a été conçu pour être intégré à The World, ensemble d’îles artificielles reproduisant la forme d’un planisphère (image ci dessus), et pourrait lui redonner un second souffle, les îles étant un peu à l’abandon depuis la crise économique : sur les 300, aucune ne serait habitée. En effet, le projet Hippocampe a déjà du succès : sur les 42 habitations flottantes en construction, 35 modèles sont vendus à de riches acheteurs en Suède, au Portugal, Arabie Saoudite, Qatar… alors que la livraison n’est prévue que fin 2016!

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
* Achetez une île privée flottante et voguez dans les Maldives

Réaménagement du Rond-Point du Prado

Posté par le 28 Mai, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

Les travaux interminables bientôt terminés ?

Le projet de réaménagement, estimé à 4.5 millions d’euros sans compter l’oeuvre d’Art au centre, qui sera très probablement une fontaine, est prometteur.

Pour l’instant, et jusque début juillet 2015, des travaux de génie civil seront effectués. Ensuite, à partir de Juillet et jusqu’en Aout 2015, les réverbères, câbles, ainsi que la signalisation seront placés. En Août-Septembre, les éclairages seront mis en service, ainsi que les revêtements (en pierre et béton désactivé) devant le Parc Chanot.

Les travaux sont supposés terminer fin 2015. L’objectif est ici de « mettre en valeur l’entrée du Parc Chanot, cœur métropolitain en matière d’événements » , « d’avoir un espace qui mixe les usages en matière de déplacement » , et « d’apaiser la circulation« , déclare Lionel Royer-Perraut, vice président de Marseille Provence Métropole (MPM).

En effet, le projet devrait pouvoir arranger les choses (ça ne peut pas être pire) grâce à la séparation des différentes voies de circulation de ce rond point emprunté par 2400 personnes chaque jour.

Il y aura ainsi plusieurs anneaux, chacun réservé à un mode de circulation :

-un pour les voitures
-un pour les kiosques, ainsi que leurs terrasses et un marché au fleurs
-un pour les piétons
-un anneau végétal, avec une rangée d’arbres
-ainsi qu’un anneau qui sera une piste cyclable.

Pour l’anecdote, l’artère du Prado a été créée en 1839, lors de la visite du Duc d’Orléans. Anciennement appelé « le Boulevard du Sud« , le maire la renomme en 1844 en comparaison avec le Prado de Madrid. La promenade est la plus large de France après les Champs-Elysées.

 

Ci dessous les images du projet :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
* Achetez une île privée flottante et voguez dans les Maldives

L’histoire des monuments de Marseille

Posté par le 27 Mai, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

Le palais du Pharo, les Docks, la Vieille Charité… Tout marseillais ou simple touriste en voyage a déjà visité ces monuments, symboles de la cité phocéenne. Mais quelle est leur histoire ? Voici quelques détails pour en apprendre plus sur la belle ville qu’est Marseille.

 

Le Palais du Pharo

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vers la fin du 18ème siècle – début du 19ème, Marseille est dans une période où elle connaît une activité économique très florissante, notamment grâce à la politique de construction et de modernisation de Napoléon III, qui était alors souvent de passage. Celui-ci rêve d’une « habitation les pieds dans l’eau« . La ville, afin de le remercier d’avoir aidé à son développement, lui offre le plateau du Pharo. La construction ne débute qu’en 1858, et n’est pas terminée avant la chute de l’Empire : supposée être habitée par le couple impérial, elle n’a donc jamais rempli sa fonction d’origine. Les emblèmes napoléoniens sont arrachés par la foule en colère, et à la mort de l’Empereur (1873), Marseille entame un procès contre l’impératrice pour récupérer le domaine, qui finit par l’offrir à la ville (1884).

Le palais a ensuite servi d’hôpital, faculté de médecine, puis a été utilisé par l’Université de la Méditerranée Aix-Marseille 2 jusqu’en 2013. Depuis, il est le siège de l’Université Aix-Marseille et accueille également des congrès.

 

Les Docks

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En 1858, la ville installe 10 hectares de docks construits sur le modèle de ceux de Londres & Liverpool. Ils étaient à l’époque les plus grands docks européens, et étaient utilisés pour stocker les marchandises arrivées par mer, ensuite expédiées par voies ferrées. Les premiers ascenseurs hydrauliques de Marseille furent construits ici. L’activité industrielle fut arrêtée en 1988 et ils accueillent aujourd’hui plus de 200 entreprises en 3500 employés.

 

La Canebière

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Son nom vient du provençal, Canebe, et du latin Cannabis signifiant le chanvre. Depuis le moyen-âge, Marseille était l’un des plus grands comptoirs de chanvre du monde, et l’artère fut construite sur un ancien emplacement dédié au commerce du chanvre. Elle faisait 250 mètres à l’origine, et 1000 aujourd’hui. Elle était tout d’abord une promenade, où avait lieu le marché des fruits et légumes. En 1785, l’arsenal des galères est désaffecté ce qui permet de rallonger la Canebière jusqu’au Vieux Port. Lors de la révolution, la guillotine est située à l’endroit ou il y a désormais la place Charles de Gaulle. La décision d’élargir de 30 mètres de large a été prise en 1857. Les commerces luxueux qui s’y situaient ont aujourd’hui tous déménagé sur la rue Saint-Ferréol.

 

La Vieille Charité

815dda1de94ce4154d7ae7e05025c067428143d8_1339597870_crop_3x2

En 1622, un édit royal ordonne l’enfermement des pauvres et des mendiants :  pour réprimer la mendicité, des « Chasse-gueux‘ » saisissaient les mendiants. Ils étaient ensuite expulsés si ils étaient étrangers, et enfermés si ils étaient Marseillais, où ils étaient employés à des ateliers, où comme domestiques, mousses et apprentis pour les enfants. La ville décide donc de les enfermer dans un lieu qui leur est propre. La première pierre est posée en 1640; et l’oeuvre est appelée Notre Dame de la Charité. D’autres bâtiments furent rajoutés plus tard, notamment l’aile nord et la chapelle. La construction fut totalement achevée en 1745. En 1780, le nombre de mendiants enfermés diminue pour devenir ensuite nul : le bâtiment sert alors à l’hébergement des vieillards (1796), accueille les infirmiers coloniaux (1905), puis les locataires des quartiers démolis derrière la bourse, et ensuite des habitants évacués lors du dynamitage par les Allemands (1943).

Les locaux sont ensuite squattés par une population très pauvre : les lieux sont dégradés, pillés, vandalisés. Dans les années 1940-1950, 150 familles vivent ici dans des conditions épouvantables.

Tout d’abord destinés à la destruction, les bâtiments sont classés monument historique en 1951. Les résidents sont relogés, les bâtiments sont fermés, et rénovés. La Vieille Charité accueille aujourd’hui le musée d’archéologie méditerranéenne, le musée d’arts Africains, Océaniens et Amerindiens, ainsi que le centre de documentation en sciences sociales, et le centre international de poésie Marseille.

 

Le palais Longchamp

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au 19ème siècle, l’eau devient une obsession pour la municipalité car la ville en manque. Il est alors décidé de construire un canal pour dériver les eaux de la Durance vers Marseille. La construction dura 10 ans. Inauguré en 1869 , le château d’Eau fut construit pour célébrer l’arrivée de l’eau à Marseille. Entre la décision de sa construction, et son commencement, il s’est passé 30 ans !

Le palais Longchamp contient maintenant le musée des Beaux Arts, le Muséum d’Histoire Naturelle, un jardin Botanique, et anciennement un jardin zoologique.

 

L’Arc de Triomphe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Premièrement évoqué en 1784, puis abandonné à cause de la révolution, le projet est repris en 1823 afin de célébrer « la gloire acquise en Espagne par l’armée française et son illustre chef ». L’Arc est situé sur la place Jules Guesde, à l’endroit ou se situait le chemin menant à Aix, d’où le fait qu’elle soit couramment appelée « Porte d’Aix« . L’Arc fut inauguré en 1837, le jour de la fête du Roi : il y eut une messe, des feux d’artifice et des illuminations.

 

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
* Achetez une île privée flottante et voguez dans les Maldives

Diagnostic assainissement collectif : que faire si l’installation n’est pas conforme?

Posté par le 21 Mai, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

images

Si votre maison n’est pas raccordée au réseau public de collecte des eaux usées, et que vous désirez la vendre, vous devez réaliser le diagnostic assainissement non collectif.

La conformité de l’installation d’assainissement non collectif est alors contrôlée, ainsi que son fonctionnement et son entretien, par un agent du service public. On vérifiera également que l’installation ne crée pas de risques pour l’environnement. L’installation sera, à l’issue de ce diagnostic, jugée conforme ou non conforme. En cas de non conformité, contrairement aux autres diagnostics immobiliers obligatoires qui ne sont qu’à titre informatif, il y a obligation de faire des travaux.

Il faut alors réaliser une étude de sols qui permettra de remettre aux normes l’installation de la meilleure façon possible selon la situation. Notre partenaire, groupe SAE nous a expliqué cette étude.

Elle consiste grossièrement à analyser les interactions entre le sol et l’eau, le parcours de l’eau ; on étudie également les caractéristiques du sol, sa perméabilité, et les caractéristiques de la maison (volume d’eau à traiter chaque jour, débit hydraulique journalier, nombre de pièces…). Si il y a des nappes, leur profondeur & flux seront analysés. On prendra en compte également la végétation ainsi que la capacité de drainage des sols. Enfin, ces résultats seront interprétés. On pourra alors établir quelle est la meilleure solution d’assainissement collectif dans ce cas là, selon les contraintes & caractéristiques, ainsi que choisir sa dimension.

Avec ces informations, un professionnel sera capable de vous établir un devis pour les travaux nécessaires. Le coût des travaux devra être assumé soit par l’acquéreur, soit par le vendeur : c’est aux deux parties de négocier et de s’arranger ensemble !

Nouveau cinéma ultra moderne à Cannes

Posté par le 19 Mai, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

Un petit bijou d’architecture et de technologie est en train de s’élever à la Bocca, quartier Cannois.

Le maire a déclaré son intention de créer quelque chose « à la hauteur de ce que représente Cannes pour le cinéma à travers le monde ». La ville se devait d’avoir un « grand cinéma, moderne et accessible. » Le projet d’un multiplexe cinématographique n’est pas nouveau, mais il ne s’était jamais concrétisé. Il tombe à pic, puisque les statistiques démontrent que Cannes a perdu 140.000 entrées de cinéma en 15 ans, et que la ville est sous-équipée en matière cinématographique :  l’offre est inférieure à la moyenne nationale. Le multiplexe comblera donc un manque, sans pour autant pénaliser les salles du centre-ville. De plus, le département Alpes-Maritimes est le moins doté en cinéma, ce qui permettra d’attirer un large public.

L’appel d’offres a été lancé en juillet 2014, et le prix du foncier a été fixé à 6.8 millions d’euros HT, dont 400.000€ de dépollution du terrain. Le cinéma sera à la Bastide Rouge, où se situe la technopôle de l’image. Si Pathé Ciné et Mégarama avaient également répondu à cet appel d’offres, c’est la compagnie cinématographique de Cannes qui l’a remporté.

Le coût total de l’opération serait de 27.7 millions d’euros HT. En ce moment, le permis de construire est en train d’être mis au point, il sera déposé à l’été. Les travaux sont prévus pour 2016, et l’inauguration devrait avoir lieu début 2018.

Le cinéma contiendra 2426 fauteuils précisément, et 12 salles. La plus grande aura une capacité de 433 places. La surface de plancher sera de 9400 m², et le complexe comprendra des restaurants, allant du haut de gamme à la restauration rapide, en passant par le produit bio, une « backstage zone » où seront exposés costumes & accessoires de films, et une boutique de produits dérivés. Les billetteries seront dématérialisées et il sera possible de réserver son fauteuil à l’avance. Le hall d’accueil n’a pas été pensé simplement comme une salle d’attente mais comme un espace de loisirs où l’on pourra flâner, se distraire. Il y aura par exemple des écrans et des bibliothèques de cinéma interactives. Les aménagements intérieurs sont signés Arik Lévy (designer). Egalement, le multiplexe donnera l’occasion de se rassembler, lors de grands événements culturels et sportifs qui seront diffusés.

L’architecte est le célèbre Marseillais auteur du Mucem, Rudy Ricciotti. Il a voulu proposer un bâtiment à l’esthétique innovante. Les façades seront en béton, certaines fragmentées de multiples facettes, d’autres prenant l’apparence d’une fine maille. L’architecte joue avec la lumière également.

Côté technologie

Le cinéma possédera le plus grand écran de la côte d’Azur, avec des outils cinématographiques modernes et à la pointe de la technologie, comme par exemple des fauteuils dynamiques, des projecteurs laser… Il sera le premier en Europe à être entièrement équipé en technologie Dolby Atmos (son immersif), et le premier en France à utiliser la technologie Dolby Cinema. On aura alors affaire à la plus haute qualité d’image pouvant être attendue.

Le bâtiment remplira également une autre fonction, puisqu’il sera un « signal urbanistique d’entrée de ville« . Et tout a été prévu : pour ne pas déséquilibrer l’offre cinématographique, les cinémas du centre seront rénovés.

Ci-dessous le multiplexe en images :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci pour votre lecture. Nous espérons que cet article sur le futur multiplexe cinématographique de Cannes vous a plu, qu’il vous a renseigné. N’hésitez pas à nous contacter 7 jours sur 7 de 8h30 à 20h pour tout renseignement, ou demande de devis au 04 91 49 74 80 pour les diagnostics immobiliers obligatoires : notre équipe et nos diagnostiqueurs immobiliers certifiés sont à votre service !

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
* Achetez une île privée flottante et voguez dans les Maldives

Les premiers mini-appartements à New York

Posté par le 12 Mai, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

Sunset over manhattan

Il existe depuis 1987 à New York une loi sur la protection des familles interdisant de construire un logement de moins de 37 mètres carrés. Seulement, les appartements de 2 à 4 chambres ne répondent plus à la demande en logement actuelle. En effet, parmi les New-Yorkais, seulement 18% vivent en famille avec un enfant de moins de 25 ans, tandis que 31% vivent seuls. La demande pour les appartements de 1-2 chambres a donc beaucoup augmenté. Cette inadéquation entre l’offre et les besoins des habitants a été responsable d’une inflation des prix : en effet, les personnes seules ont pour alternative de se mettre en colocation, et ils possèdent parfois ensemble des revenus qui sont supérieurs à ceux d’une famille, ce qui a pu contribuer à la hausse des prix des loyers.

Pour proposer des options à des prix plus raisonnables, « rendre » les appartements aux familles, et créer des logements plus abordables pour les personnes seules, l’Ancien Maire de la ville avait donc lancé ce projet de « mini appartements » ainsi qu’un appel d’offres.

Si cela s’avère efficace, d’autres projets du même type devraient voir le jour. Ça promet : les architectes qui ont remporté l’appel d’offres ont reçu beaucoup d’appels d’habitants très intéressés !

Un immeuble de 9 étages et 55 studios est donc en construction : préfabriqués sur le chantier naval de Brooklyn, ils seront ensuite transportés par camion jusqu’à l’Est de Manhattan. Accessibles en fauteuil roulant, les appartements, dont 22 en loyer modéré, feront de 24 à 33 mètres carrés et comprendront :

– une mini cuisine avec un petit lave vaisselle, un petit frigo, un micro ondes et des feux de cuisson

– une salle de bains avec une douche

Chacun sera très lumineux et possédera de grandes fenêtres avec une baie vitrée et des plafonds hauts : ils ont été conçus pour optimiser l’espace et maximiser l’impression « d’ouverture ».

Pour ceux qui ont besoin de plus de place, il sera possible de louer dans l’immeuble des espaces de rangement supplémentaires. Les habitants pourront également profiter d’une grande cuisine et d’une salle télé communes, d’une laverie, d’un local vélo, d’une salle de sport et d’un jardin suspendu! Ci dessous, le plan de deux types d’appartement.

8405925508_4661a8e45c_h

 

 

Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez vendre, ou louer votre appartement, n’oubliez pas les diagnostics immobiliers obligatoires ! Les techniciens diagnostiqueurs immobiliers certifiés Active Diag13 réalisent pour vous les diagnostics et vous garantissent une qualité de service exceptionnelle à des tarifs clairs et raisonnables. Contactez nous au 04 91 33 31 65 pour toute demande d’information ou recevoir un devis gratuit.

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
* Achetez une île privée flottante et voguez dans les Maldives

On construit à Bordeaux

Posté par le 11 Mai, 2015 dans Actualités | 1 commentaire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans le cadre du projet Euratlantique, Bordeaux construit dans le quartier Saint-Jean un immeuble de 55 mètres de hauteur. Baptisé In Nova, très design, il sera composé de deux cubes empilés l’un sur l’autre.

Le premier cube, bâtiment minéral et très élégant, possède 9 étages et contiendra 6000 m² de bureaux. Avec de nombreuses fenêtres, il a été conçu pour être très lumineux. Il y aura 750m² par niveau, et 150 places de parking seront disponibles. L’aménagement des bureaux sera personnalisable.

Le deuxième cube, plus coloré, offrira 7 étages et 3200 m² de logements. Chacun possédera une terrasse panoramique, avec des places de stationnement en sous-sol. Il y aura en tout 30 appartements.

Un jardin suspendu sera également installé sur le toit. Des aires de jeu, bancs, potagers partagés… occuperont 2300 mètres carrés.

Pour le gros oeuvre, des panneaux de béton préfabriqués seront utilisés, ce qui permettra de le terminer en moins de 3 mois. Le permis de construire a été obtenu récemment et les travaux devraient commencer en 2016 et durer un an. Les architectes sont Frederik Dain et Bernard Buhler. Ce projet s’inscrit dans l’opération d’aménagement de la ZAC Saint-Jean Belcier et d’Euratlantique.

25 millions d’euros ont été investis : ce projet a pour but de permettre à l’agglomération bordelaise d’accéder au rang de métropole européenne.

Saint-Jean est situé à proximité des berges de la Garonne et à 2 arrêts de tram de la gare TGV et future gare LGV, qui permettra de relier Bordeaux à Paris en 2 heures. 20 millions de voyageurs sont ainsi attendus en 2017. En plein développement, le futur quartier d’affaires & de logements paraît alors être une des meilleures perspectives d’avenir.

Cela va contribuer à la dynamique de Bordeaux, déjà bien en place. Avec une augmentation des prix immobiliers de 85% en 10 ans, la ville élue meilleure destination européenne est à contre courant par rapport au reste de la France : quand en ce moment les prix de la pierre baissent, ici, ils sont à la hausse. Les biens sans défauts dans le centre-ville sont les plus recherchés. Cela s’explique par le fait que les nombreux projets de réhabilitation urbaine attirent les investisseurs. En fin 2014, on a constaté sur un an une hausse des prix de 6%.

Bordeaux a pour objectif d’augmenter sa population de 50.000 habitants d’ici 2030. Entre 2007 et 2012, elle augmentait de 2.6%.

 

Merci d’avoir lu cet article, nous espérons que vous l’avez trouvé intéressant et qu’il vous a plu. N’oubliez pas, en cas de vente ou location, Active Diag réalise pour vous tous les diagnostics immobiliers obligatoires ! N’hésitez pas à nous contacter 7 jours sur 7, de 8h à 20h au 04 91 49 74 80 pour obtenir votre devis gratuit ou d’autres informations.

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
* Achetez une île privée flottante et voguez dans les Maldives

Les sans domicile en France

Posté par le 6 Mai, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

Diagnostics immobiliers marseille

Qu’est-ce qu’un sans domicile, combien sont-ils en France?

On parle de sans-domicile lorsque la personne ne possède pas de logement personnel. Elle dort alors dans un endroit non prévu pour l’habitation (rue, gare…), ou est hébergée dans un centre par une association d’aide.

En prenant en compte la population de toutes les agglomérations françaises de plus de 20.000 habitants, on a dénombré 81.000 adultes sans domicile. Parmi eux, 36.000 (44%) sont nés en France et 45.000 (56%) sont nés à l’étranger. Parmi ceux n’étant pas nés en France, plus d’un tiers ne parlent pas français (16.000).

On compte également 31.000 enfants sans domicile. Les trois-quarts accompagnent des sans domicile adultes nés à l’étranger.

Origines

Parmi ceux qui sont nés à l’étranger, 60% sont originaires des pays d’Afrique : 23% du Maghreb, 35% d’Afrique Subsaharienne. Un tiers viennent d’un pays hors Union Européenne, ou récemment entré dans l’Union Européenne.

Parmi les non-francophones étant nés à l’étranger, deux-tiers viennent d’un pays d’Europe hors Union Européenne.

La population est plutôt masculine et jeune, avec 62% d’hommes. Un quart ont entre 18 et 29 ans, la moitié entre 30 et 49 ans, et seulement moins un quart ont plus de 50 ans.

Parmi ceux nés en France, 74% sont seuls (sans compagnon, enfant, ou famille), contre 58% des francophones nés en dehors de la France, et seulement 39% des non francophones non nés en France.

Leurs conditions de logement

30% sont hébergés dans des conditions stables, c’est a dire dans un logement fourni par un organisme d’aide.

33% dorment dans un centre d’hébergement collectif où l’on peut passer la journée.

12% dans un centre d’hébergement qui n’est pas ouvert la journée

10% sont sans abri et dorment dans des espaces non prévus à l’habitation, par exemple dans la rue…

On remarque que les conditions d’hébergement à en Ile-de-France sont moins favorables que celles en France généralement. En effet avec le nombre croissant de SDF, et la pression immobilière, les organismes d’aides en sont venus à héberger 30% d’entre eux dans des chambres d’hôtel, alors que cela n’arrive que dans 7% des cas ailleurs.

43% des SDF francophones n’ont jamais vécu plus de 3 mois dans un logement indépendant, quant à ceux qui ont en déjà eu un, 35% l’ont perdu suite à des problèmes familiaux, 30% suite à des problèmes financiers.

Passé & enfance

86% des SDF ont vécu dans leur enfance un événement douloureux lié à l’environnement familial. Pour plus de la moitié, cet événement serait un problème de santé, un handicap ou un décès, et 40% avaient des parents en conflit ou séparés.

15% ont été placés en famille d’accueil ou foyer, leur enfance est alors marquée par des événements graves (violences, mauvais traitements, problèmes physiques de santé, hospitalisation en psychiatrie, tentative de suicide…)

Liens sociaux

Si 80% de la population française voit sa famille au moins une fois par mois, c’est le cas pour 37% des sans domicile seulement. Egalement, 87% de la population voit des amis au moins une fois par mois, contre 2/3 des sans domicile.

La proportion des sans domicile qui ont un téléphone portable est plus élevée que ce que l’on pourrait penser : 80% (contre 89% de la population française en général). 25% vont souvent sur internet, contre 58% de la population.

S’ils ne sont pas complètement isolés, on remarque qu’ils ont moins de liens sociaux que la population moyenne en général.

Revenus et emploi

80% disposent de moins de 900€ par mois, 30% de moins de 300€, et 16% ne perçoivent aucune ressource.

37% sont inactifs, 39% au chômage. Moins d’un quart des SDF ont un emploi, souvent à temps partiel, peu qualifié et précaire, ce qui ne leur permet pas de gagner des revenus suffisants ou stables.

45% des sans domicile nés en France sont au chômage et cherchent activement un travail tandis que cette situation concerne seulement 30% des SDF nés à l’étranger et non francophones.

On remarque que ceux logés par un organisme ont plus de chances de trouver du travail que ceux qui dorment dans un centre d’hébergement où il faut partir le matin.

Source : INSEE

Nous vous remercions d’avoir lu cet article ! Souvenez vous qu’en cas de vente ou location d’un bien immobilier, Active Diag est à votre service pour réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires! Notre équipe est disponible 7 jours/7, de 8h à 20h pour répondre à toutes vos interrogations et réaliser votre devis gratuit ! Contactez nous au 04 91 33 31 65 ou bien par e-mail à l’adresse contact@ad13.fr.

 

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
* Achetez une île privée flottante et voguez dans les Maldives

Notre dossier Airbnb

Posté par le 28 Avr, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

PHO8157615a-4ef0-11e4-a95d-089007d82c49-805x453

Airbnb c’est quoi?

Airbnb est un site de location temporaire de logements appartenant à des particuliers. Le principe : mettre tout ou partie de sa maison ou son appartement à disposition moyennant une rémunération. Le prix de la nuitée est décidé par l’hôte, et est généralement très avantageux comparé à celui proposé par les hôtels, qui eux doivent payer des charges et respecter beaucoup de normes.
Créé en 2008, Airbnb a permis d’héberger 30 millions de voyageurs jusqu’aujourd’hui, dont 10 à 20% en moyenne lors de déplacement professionnels. Depuis le début, parmi tous les voyageurs, 3 millions étaient français, dont 2 millions ont voyagé en 2014 : la France est alors devenue le deuxième marché de la start-up. En effet on retrouve les chiffre étonnants de… 40.000 logements disponibles dans la capitale, et 100.000 en France !

Comme Google et Facebook, la société a installé son siège en Irlande, où les commissions prélevées sont déposées. Elles sont de l’ordre de 3% au loueur, et de 6 à 12% au locataire. Airbnb est présent dans 190 pays, 34000 villes, et son CA annuel a été estimé comme ayant atteint le milliard de dollars.

Airbnb sera l’hôte officiel des touristes lors des Jeux Olympiques de 2016. Il faudrait à Rio une capacité de 40.000 chambres, les hôtels sont encore en construction, et la ville n’en sera peut-être pas capable.

Depuis le rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba, le service est même disponible dans l’île. Pourtant, seulement 3.4% des foyers sont équipés d’internet, et les options de paiement sont très restreintes.

Les inconvénients

Ce service crée plusieurs types de contraintes.

Tout d’abord, cela permet à des locataires de sous louer leur logement, ce qui n’est pas autorisé par la loi sans l’accord du propriétaire bailleur. Par exemple, un locataire qui a sous-loué sa chambre pendant moins d’un mois à New York a du payer une forte amende.

Ensuite, cela peut réduire la surface d’habitation disponible : louer son logement pendant ses vacances, d’accord, mais certains multi-propriétaires choisissent de louer à temps plein uniquement par Airbnb, méthode plus intéressante financièrement mais pénalisante pour les habitants de la ville concernée, puisque l’offre locative baisse. Ainsi, à Paris, des agents sont en charge de « traquer » ces logements, afin d’éviter la perte de surface locative pour les parisiens.
Normalement, transformer son logement en meublé touristique nécessite de le déclarer à la mairie et de payer des taxes.

Egalement, cela ne permet pas de collecter la taxe d’habitation, que les particuliers qui louent une résidence via un site internet sont sensés collecter. Cette taxe est reversée aux communes, et doit être versée par toute personne domiciliée en dehors de la commune concernée. Comme solution, la mairie de Paris impose désormais de prélever cette taxe aux locataires puis de la reverser à la commune.

Enfin, les professionnels du secteur hôtelier se sentent menacés, et considèrent ces pratiques comme une concurrence déloyale, et arguent du fait que leurs bénéfices imposables vont baisser, donc moins d’argent ira à l’Etat. Airbnb se défend en déclarant que 70% des annonces parisiennes ne sont pas situées dans les principaux quartiers hôteliers.

Les +

Néanmoins, le service a évidemment ses avantages, avec un mode de fonctionnement simple, pratique, et un coût abaissé, ce qui crée du pouvoir d’achat pour les touristes. De plus, Airbnb a financé une étude, où il a été prouvé que les clients des hôtels dépensent moins durant leur voyage (439€) que s’ils prennent un logement via Airbnb (865€). Le site démontre ainsi qu’il participe a l’activité parisienne et à la création d’emploi.

La concurrence

Passons maintenant aux concurrents : il en existe plusieurs, mais nous nous sommes arrêtés à Bedycasa. Site d’hébergement également, il propose plus « l’immersion« , avec une ultra personnalisation du voyage chez l’habitant, qui organise le voyage. Par exemple à Cuba, les hébergeurs proposent de confectionner des produits « locaux » faits main, comme des paniers par exemple, que les touristes rapportent chez eux.

Insolite

Ce type de service de location en ligne permet à ceux qui veulent briser leur routine de dénicher beaucoup d’annonces farfelues et originales. Grâce à Airbnb, on peut en effet dormir dans une maison à roulette de 1m², dans des wagons, avions, bus abandonnés puis remis en état, dans une tour de guet, dans une île privatisée de 10 hectares, dans une maison en forme de chien, un bateau… et même dans un tonneau de bière aménagé !

Dans le futur, la start-up aimerait devenir l’incontournable dans son domaine. Et sa possible entrée en bourse fait beaucoup parler…

 

Merci d’avoir lu cet article ! En cas de vente ou location, Active Diag13 est a votre service 7j/7, de 8h à 20h pour répondre à vos questions, vous établir un devis gratuit, ou prendre rendez vous pour réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires a Marseille et dans les Bouches du Rhône ! Contactez nous au 04 91 49 74 80, par e-mail à contact@ad13.fr ou en utilisant notre service gratuit de rappel immédiat.

 

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
* Achetez une île privée flottante et voguez dans les Maldives