« Concours aux 1715 propositions » : une victoire Franco-Japonaise !

Posté par le 2 Juil, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

625x411xIMAGE_20150623_28898409-625x600.jpg.pagespeed.ic.9lW4I9FuYo
© ArtefactoryLab (Paris)

Le musée Guggenheim a lancé en juin 2014 une compétition internationale à Helsinki, en Finlande. Attirant ainsi 1715 candidatures en provenance de 77 pays.

Parmi ces candidats, une jeune agence Franco-Japonaise, fondée en 2011 par des architectes parisiens Nicolas Moreau et Hiroko Kusunoki.

Ce retour « à des éléments plus concrets » leur a valu la victoire de cette compétition hors pair.
En effet, leur proposition de projet a été qualifiée par le jury « d’élégant, sensible et clair ».
Cette rencontre entre le vieux continent et le pays du soleil couchant aura fait fuser les idées et permis de proposer un projet de bâtiments bardés de bois brûlé d’origine locale à la silhouette du front de mer. A l’intérieur, on retrouve des parois  toutes vitrées pour permettre aux visiteurs d’avoir un regard constant sur la ville.

En guise de récompense, cette agence architecturale recevra une somme de 100 000 euros.

Le géant Airbnb obtient gain de cause !

Posté par le 2 Juil, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

Paris-le-marais

 

Leader international dans la location de courte durée, la société Airbnb ne fait pas que des adeptes.

Paris étant parmi les destinations les plus convoitées des touristes, permet à Airbnb de se développer en matière de location de courte durée et proposer plus de 50 000 annonces en Ile-de-France.
Malheureusement, cette stratégie offensive n’a pas plu au maire de Paris qui a décidé d’entamer un bras de fer avec la direction de cette société internationale.

Ce coup de force a contraint Nicolas Ferrary, directeur d’Airbnb France, de communiquer sur le site de location des textes légaux légitimant ce type d’activité. Il s’appui ainsi sur la loi ALUR qui permet la location de logements principaux  jusqu’à une durée de 4 mois par an.
En ce qui concerne la location des résidences secondaires, les propriétaires se trouvent désormais  dans l’obligation de faire une demande d’autorisation auprès de la mairie de Paris.

Le quartier du Marais représente, à titre d’exemple, plus de 6% des locations d’Airbnb dans la région de l’Ile-de-France.

Pour établir un climat de confiance, le directeur d’Airbnb France tente de collaborer avec le maire de Paris pour les prochains évènements à venir, avec  l’Euro 2016 de Football notamment. Il s’engage aussi à redynamiser le tourisme sans pour autant concurrencer les hôtels déjà présents.

Un tel succès ne peut qu’attirer de nouveaux adeptes !

Même si Airbnb ne cesse de se développer partout dans le monde, sa tarification qui s’échelonne de 6% à 12% des loyers perçus,  risque de donner naissance à des concurrents low-cost.
Nicolay Ferrary justifie cette tarification par la qualité des prestations, la sécurité dans les transactions et l’application de garanties en cas de dégradations.

Airbnb va-t-elle continuer son ascension ? Seul l’avenir nous le dira.