Notre dossier Airbnb

Posté par le 28 Avr, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

PHO8157615a-4ef0-11e4-a95d-089007d82c49-805x453

Airbnb c’est quoi?

Airbnb est un site de location temporaire de logements appartenant à des particuliers. Le principe : mettre tout ou partie de sa maison ou son appartement à disposition moyennant une rémunération. Le prix de la nuitée est décidé par l’hôte, et est généralement très avantageux comparé à celui proposé par les hôtels, qui eux doivent payer des charges et respecter beaucoup de normes.
Créé en 2008, Airbnb a permis d’héberger 30 millions de voyageurs jusqu’aujourd’hui, dont 10 à 20% en moyenne lors de déplacement professionnels. Depuis le début, parmi tous les voyageurs, 3 millions étaient français, dont 2 millions ont voyagé en 2014 : la France est alors devenue le deuxième marché de la start-up. En effet on retrouve les chiffre étonnants de… 40.000 logements disponibles dans la capitale, et 100.000 en France !

Comme Google et Facebook, la société a installé son siège en Irlande, où les commissions prélevées sont déposées. Elles sont de l’ordre de 3% au loueur, et de 6 à 12% au locataire. Airbnb est présent dans 190 pays, 34000 villes, et son CA annuel a été estimé comme ayant atteint le milliard de dollars.

Airbnb sera l’hôte officiel des touristes lors des Jeux Olympiques de 2016. Il faudrait à Rio une capacité de 40.000 chambres, les hôtels sont encore en construction, et la ville n’en sera peut-être pas capable.

Depuis le rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba, le service est même disponible dans l’île. Pourtant, seulement 3.4% des foyers sont équipés d’internet, et les options de paiement sont très restreintes.

Les inconvénients

Ce service crée plusieurs types de contraintes.

Tout d’abord, cela permet à des locataires de sous louer leur logement, ce qui n’est pas autorisé par la loi sans l’accord du propriétaire bailleur. Par exemple, un locataire qui a sous-loué sa chambre pendant moins d’un mois à New York a du payer une forte amende.

Ensuite, cela peut réduire la surface d’habitation disponible : louer son logement pendant ses vacances, d’accord, mais certains multi-propriétaires choisissent de louer à temps plein uniquement par Airbnb, méthode plus intéressante financièrement mais pénalisante pour les habitants de la ville concernée, puisque l’offre locative baisse. Ainsi, à Paris, des agents sont en charge de « traquer » ces logements, afin d’éviter la perte de surface locative pour les parisiens.
Normalement, transformer son logement en meublé touristique nécessite de le déclarer à la mairie et de payer des taxes.

Egalement, cela ne permet pas de collecter la taxe d’habitation, que les particuliers qui louent une résidence via un site internet sont sensés collecter. Cette taxe est reversée aux communes, et doit être versée par toute personne domiciliée en dehors de la commune concernée. Comme solution, la mairie de Paris impose désormais de prélever cette taxe aux locataires puis de la reverser à la commune.

Enfin, les professionnels du secteur hôtelier se sentent menacés, et considèrent ces pratiques comme une concurrence déloyale, et arguent du fait que leurs bénéfices imposables vont baisser, donc moins d’argent ira à l’Etat. Airbnb se défend en déclarant que 70% des annonces parisiennes ne sont pas situées dans les principaux quartiers hôteliers.

Les +

Néanmoins, le service a évidemment ses avantages, avec un mode de fonctionnement simple, pratique, et un coût abaissé, ce qui crée du pouvoir d’achat pour les touristes. De plus, Airbnb a financé une étude, où il a été prouvé que les clients des hôtels dépensent moins durant leur voyage (439€) que s’ils prennent un logement via Airbnb (865€). Le site démontre ainsi qu’il participe a l’activité parisienne et à la création d’emploi.

La concurrence

Passons maintenant aux concurrents : il en existe plusieurs, mais nous nous sommes arrêtés à Bedycasa. Site d’hébergement également, il propose plus « l’immersion« , avec une ultra personnalisation du voyage chez l’habitant, qui organise le voyage. Par exemple à Cuba, les hébergeurs proposent de confectionner des produits « locaux » faits main, comme des paniers par exemple, que les touristes rapportent chez eux.

Insolite

Ce type de service de location en ligne permet à ceux qui veulent briser leur routine de dénicher beaucoup d’annonces farfelues et originales. Grâce à Airbnb, on peut en effet dormir dans une maison à roulette de 1m², dans des wagons, avions, bus abandonnés puis remis en état, dans une tour de guet, dans une île privatisée de 10 hectares, dans une maison en forme de chien, un bateau… et même dans un tonneau de bière aménagé !

Dans le futur, la start-up aimerait devenir l’incontournable dans son domaine. Et sa possible entrée en bourse fait beaucoup parler…

 

Merci d’avoir lu cet article ! En cas de vente ou location, Active Diag13 est a votre service 7j/7, de 8h à 20h pour répondre à vos questions, vous établir un devis gratuit, ou prendre rendez vous pour réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires a Marseille et dans les Bouches du Rhône ! Contactez nous au 04 91 49 74 80, par e-mail à contact@ad13.fr ou en utilisant notre service gratuit de rappel immédiat.

 

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
* Achetez une île privée flottante et voguez dans les Maldives

Notre dossier sur l’amiante

Posté par le 21 Avr, 2015 dans Actualités | 1 commentaire

C’est quoi?

L’amiante désigne certains matériaux à texture fibreuse. En effet, il existe plusieurs types d’amiante, ce terme désigne donc plusieurs espèces minérales. Les fibres d’amiante sont 400 à 500 fois moins épaisses qu’un cheveu, et il ne peut être identifié que par un type de microscope spécial. Le mot amiante vient du grec « amiantos », qui signifie inaltérable.

Où trouve t’on de l’amiante? 

L’amiante a été utilisé sous de nombreuses formes. Il a souvent été ajouté à des produits pour renforcer et améliorer leurs qualités isolantes. En effet ce matériau a des qualités isolantes thermiques mais phoniques également. On peut le retrouver dans des conduits, des canalisations, des plaques ondulées, des dalles et revêtements de sols en plastique, des faux-plafonds, du mortier, des colles, des enduits, du mastic, des joints, de la peinture, des calorifugeages, des flocages

Ce matériau serait présent dans la moitié des logements en France. De 1973 à 1975, la consommation d’amiante a été de 150.000 tonnes par an. Désamianter un appartement coûterait… 50.000€ !

Comment l’amiante agit-il sur la santé ?

Les fibres se déposent au fond des poumons, et elles peuvent y rester longtemps. Les effets sur la santé peuvent apparaître 10 à 40 ans après. Le matériau est hautement cancérigène, il serait responsable de 10 à 20% des cancers, la deuxième cause de maladies professionnelles, et coûterait 900 millions d’euros par an d’indemnisation à l’assurance maladie.

Le danger apparaît lorsque les matériaux amiantés sont abîmés, parce que les fibres d’amiante se libèrent. L’amiante, aussi appelée « asbeste » provoque également l’asbestose : c’est une fibrose du tissu pulmonaire, et elle est prise en charge à 100% et reconnue comme maladie professionnelle.

L’amiante au fil des années

1900-1925

  • On remarque des décès liés à l’amiante, ainsi qu’une surmortalité des ouvriers qui travaillent dans les usines exposées à l’amiante
  • On observe les premiers cas de fibrose pulmonaire
  • Certaines assurances américaines refusent d’assurer les travailleurs de l’amiante.

1925-1950

  • Beaucoup de cas d’asbestose chez les ouvriers du textile
  • On suggère et prouve un lien entre l’exposition à l’amiante et le cancer du poumon.

1950-1975

  • L’académie des sciences de New York prouve la responsabilité de l’amiante par rapport au cancer du poumon.
  • Des conférences internationales sont organisées à New York sur les dangers de l’amiante
  • On arrête d’exploiter le gisement d’amiante en Corse
  • De nombreux procès ont été lancés contre certaines industries

1975-2000

  • Toutes les variétés d’amiante sont classées cancérigènes
  • On remarque que les valeurs limites d’exposition fixées ne protègent pas du risque cancer
  • En Grande Bretagne, on compte un nombre très élevé de cancers des revêtements du poumon (ce revêtement s’appelle la plèvre), avec environ 3000 morts par an.
  • En 1997, la fabrication, l’importation et la mise en vente de produits contenant de l’amiante sont interdits en France, elle devient alors le 8ème pays sur 15 à le faire dans l’Union Européenne.
  • En 1999, l’Europe interdit l’amiante.

 

Nous vous remercions d’avoir lu cet article ! Vous êtes maintenant au courant de tous les dangers de l’amiante, et donc de l’utilité du diagnostic amiante! N’oubliez pas de nous contacter si vous louez ou vendez un bien immobilier : nous vous établissons un devis gratuit et réalisons vos diagnostics immobiliers obligatoires, et répondons à toutes vos questions au 04 91 49 74 80, 7j/7 de 8h à 20h

 

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
* Achetez une île privée flottante et voguez dans les Maldives

 

Offrez vous une île privée flottante

Posté par le 15 Avr, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Christie’s, réseau immobilier de luxe, propose en partenariat avec Dutch Docklands, l’achat d’îles privées artificielles. Elles seront entièrement aménagées, habitables, éco-responsables, et conçues par l’architecte Koen Olthuis. On pourra y amarrer son bateau, profiter d’une plage privée, piscine, et de végétation, palmiers… : en fait cela dépend de vous, car les îles sont customisables, que ce soit par rapport à leur taille, leur agencement ou leur style. De plus, Christie’s et Dutch Docklands ont travaillé avec « Ocean Future Society« , association du navigateur Jean-Michel Cousteau, afin que les îles n’aient pas d’impact négatif sur l’environnement.

Les premières constructions ont eu lieu aux Maldives, région du monde menacée par la montée du niveau des océans. Leur nom ? « Amillarah » ce qui veut dire île privée (quelle originalité!). D’autres contrats ont été signés à Dubai et Miami.

Dutch Docklands propose déjà de « l’immobilier flottant » : des villas, dont les prix vont de 1.4 à 4 millions d’euros. On s’imagine qu’il faudra donc débourser un peu pour cette super île flottante (on ne parle pas du dessert bien sûr.)

 

Nous vous remercions d’avoir lu cet article! N’oubliez pas de nous contacter en cas de vente ou de location : nous sommes à votre service pour réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires, et vous répondons de 8h30 à 20h si vous avez la moindre question, ou que vous avez besoin d’un devis gratuit. Téléphonez à un diagnostiqueur immobilier expert au 04.91.33.31.65, utilisez notre service gratuit de rappel immédiat, ou écrivez nous par e-mail à contact@ad13.fr.

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
* Marseille lance son écoquartier, et devient le laboratoire de la ville du futur
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
Tour du monde de l’immobilier : Comment se porte le marché du logement en Chine, Irlande, Israel, USA, Afrique du Sud, Royaume

Marseille lance Smartseille, son écoquartier

Posté par le 14 Avr, 2015 dans Actualités | 1 commentaire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La philosophie

L’éco-quartier se veut démonstrateur des meilleures techniques en matière d’énergie et de vie durable. Elles ont été travaillées dans le laboratoire d’Eiffage, R&D Phosphore. C’est en effet Eiffage Immobilier qui lance ce quartier, créé afin de tester différentes techniques d’éco construction : ils pourront ensuite être transférés ou non sur Euroméditerranée, et à long terme sur toutes les régions possédant un climat méditerranéen ! Marseille devient ainsi le laboratoire français de la ville méditerranéenne du futur, choisie par le gouvernement. Ce sera une occasion de vérifier que « ces techniques s’adaptent au marché local, de constater l’appropriation par les habitants de ces nouveaux dispositifs. » et selon Pierre Berger, PDG Eiffage, « un projet très ambitieux pour notre groupe qui veut montrer son savoir faire pour la ville du futur« . Deux autres villes seront désignées d’ici la fin de l’année pour imaginer la ville durable du futur.

Les caractéristiques de Smartseille

Situé au Nord de la ville, l’écoquartier s’étendra sur 2.7 hectares. Il comptera 60.000m² de logements, commerces et équipements, pour accueillir 4.000 personnes. 160 millions d’euros d’investissement seront nécessaires, dont 80 millions de travaux. Les surcoûts liés à l’innovation et à la recherche ne se ressentiront pas sur les prix des logements : le prix du m² sera fixé à 3.000€ maximum, et la TVA au niveau de 5.5%.

Le quartier disposerait d’une rue « universelle », qui réunirait les services aux particuliers, les entreprises, la logistique. Il permettrait de générer 2000 emplois.

Quelles innovations ?

Boucle thalasso thermique qui permettra de récupérer les calories de l’eau de mer et alimenter un réseau d’eau douce. Cela produira ainsi 4kW d’énergie pour 1kW utilisé seulement.

Solidarité énergétique : les bureaux et logement pourront échanger leurs calories en fonction des besoins grâce à une boucle de transfert qui permettra de réaliser 30% d’économies d’énergie.

Espaces partagés : 650 places de stationnement seront utilisées en fonction des périodes d’occupation des bureaux et logements.

– Les bâtiments seront construits avec des caissons en ossature bois remplis de ballots de paille de riz de Camargue pour l’isolation.

– Les terres seront dépolluées de métaux lourds et hydrocarbures par des.. champignons ! Cela s’appelle la mycorémédiation, et ce sera une première en Europe.

– Le quartier sera doté de services tels qu’une e-conciergerie, des espaces de coworking, et les transports « doux » seront privilégiés

Quels architectes ?

– Pour le premier îlot, qui sera un immeuble de bureaux de 10.000m² acquis par la ville de Marseille, ainsi qu’un hôtel B&B de 90 chambres, les architectes seront Eduardo Souto Moura et Jacques Sbriglio.

Corinne Vezzoni sera responsable d’un immeuble de 5500m², destiné à devenir le siège régional de Eiffage Construction. Il comportera également 50 logements sociaux et 60 logements en accession libre.

Laurent Mathoulin et Sophie Jardin se chargeront de plusieurs crèches, bureaux, et d’une résidence pour personnes âgées.

– Egalement, il est possible qu’un concours d’architecture destiné aux jeunes architectes soit créé afin de concevoir un dernier bâtiment de 30 logements.

Jean Michel Battesti concevra lui : 90 logements en accession libre, 50 logements sociaux, et 1600m² de bureaux.

– Enfin, un dernier îlot composé de 4200m² de bureaux et 8000m² de logements est à l’étude 

Smartseille a été inauguré le 10 avril, aux côtés des élus locaux, du sénateur-maire Jean-Claude Gaudin, du président d’Euroméditerranée Bernard Morel, de Laure Agnès Caradec, adjointe à l’urbanisme à la mairie de Marseille, ainsi que Samia Ghali, sénatrice maire des 15èmes et 16èmes arrondissements, et des équipes Eiffage et Euromediterranée. Ces derniers ont déclaré que c’était dans cette zone, même si encore en friche, que se jouait le futur de Marseille.

 

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de lire cet article. N’hésitez pas à nous contacter si vous désirez obtenir plus d’informations ou un devis pour les diagnostics immobiliers obligatoires en cas de vente ou location ! Un diagnostiqueur immobilier expert certifié vous répond 7j/7, de 8h30 à 20h. Utilisez notre service gratuit de rappel immédiat, ou contactez nous par téléphone au 04 91 49 74 80. Vous pouvez également nous envoyer un mail à l’adresse contact@ad13.fr.

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
L’encadrement des loyers : locataires, propriétaires, professionnels, politiques.. Qui pense quoi? Qui est « pour« , qui est « contre » ?
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
Tour du monde de l’immobilier : Comment se porte le marché du logement en Chine, Irlande, Israel, USA, Afrique du Sud, Royaume Uni…

Top 10 des plus belles villas de la région PACA à la vente

Posté par le 13 Avr, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

10. 370m² à Eze

On aime la piscine originale !
Crédit : John Taylor. L’annonce immobilière en détails ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

9. 650m² à Villefranche sur Mer

Ascenseur compris, évidemment.
Crédit : John Taylor. L’annonce immobilière en détails ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

8. 350m² à Saint Tropez

21 millions d’euros seulement…
Crédit : John Taylor. L’annonce immobilière en détails ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

7. 250m² à Cannes

Il y a même 1690m² de terrain.
Crédit : John Taylor. L’annonce immobilière en détails ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

6. 277m² à Cannes

Ok c’est un appartement et pas une villa, mais on l’a mis quand même parce qu’il était trop beau…  14 500 000 €.
Crédit : Michael Zingraf. L’annonce immobilière en détails ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

5. 350m² à Villefranche sur Mer

Salle de cinéma intégrée bien sûr.
Crédit : John Taylor. L’annonce immobilière en détails ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

4. 700m² à Cannes

Jacuzzi  avec vue sur la mer, what else ? 19 petits millions d’euros seulement.
Crédit : John Taylor. L’annonce immobilière en détails ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

3. 249m² au Cap d’Antibes

Quelle vue !
Crédit : Luxury Estate. L’annonce immobilière en détails ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

2. 1100m² à Cannes

Crédit : Luxury Estate. L’annonce immobilière en détails ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

1. 619m² à Cannes toujours

Notre préférée! Dormir face à la mer ça vous dit ?
Crédit : Luxury Estate. L’annonce immobilière en détails ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Merci pour votre lecture ! Vous vendez, vous louez? Vous avez besoin de réaliser les diagnostics immobiliers nécessaires? N’hésitez pas a nous contacter par téléphone au 04 91 33 31 65, en utilisant notre service gratuit de rappel immédiat, ou bien par mail à l’adresse contact@ad13.fr. Un expert vous répond 7j/7 de 8h30 à 20h pour répondre à toutes vos questions ou vous réaliser un devis gratuit.

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
L’encadrement des loyers : locataires, propriétaires, professionnels, politiques.. Qui pense quoi? Qui est « pour« , qui est « contre » ?
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
Tour du monde de l’immobilier : Comment se porte le marché du logement en Chine, Irlande, Israel, USA, Afrique du Sud, Royaume Uni…

Le marché immobilier a Marseille : construction, vente, location, neuf, ancien…

Posté par le 10 Avr, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

diagnostics immobiliers marseille

Les ventes à Marseille et région PACA : couci couça

Le volume de transactions sur le département est en baisse : -2%. La tendance des prix est à la baisse également, surtout au Nord de la ville. Au premier trimestre 2014, la région PACA a été témoin d’une baisse d’activité et d’une demande modérée. Si pendant 10 ans les prix étaient en inflation, et ont provoqué l’attentisme, aujourd’hui les ménages seraient en train de reprendre confiance sur les prix. En effet, en 2011 seulement 50% des interrogés pensaient qu’il était temps d’acheter, alors qu’ils sont 75% aujourd’hui. Cependant, Atlantico prévoit pour 2015 une baisse de 3.8%. En effet, pour 1 vendeur il n’y a que 0.6 candidat à l’achat, et le délai moyen de vente est de 129 jours.

Pour les constructions, le moral n’est pas à la fête non plus. Elles étaient dans la région PACA 11.000 en 2007, 8.000 en 2010, et 4000 l’an passé… Elles baissent « seulement » de 2% à Marseille, boostées par le 1er, 2ème, 3ème, 10ème, 11ème et 12ème arrondissement.

Les biens les plus vendus sont les appartements de 60m² autour de 140.000€, et la plus grosse catégorie d’acheteurs est représentée par les employés-ouvriers. 73% des achats sont faits en résidences principales, 2.7% en résidences secondaires, 21.5% comme placement (achat dans le but de louer).

Le pouvoir d’achat immobilier a baissé, en effet si la part de ménages qui était en mesure d’acheter un bien immobilier correspondant à leurs besoins était de 76%, elle n’était plus que de 54% en 2004 et 25% en 2010. Cependant, selon une étude récente il semblerait que Marseille soit tout de même la ville française avec le meilleur pouvoir d’achat immobilier : pour un crédit de 1000€ par mois sur vingt ans, il serait possible d’acheter une surface de 89m² (contre 81m² à Toulouse… et 23m² à Paris).

Si on regarde par arrondissement, on voit que certains n’ont pas subi de baisse importante comme le 12ème, qui reste à la mode, le 7ème et le 8ème, appréciés pour leur cadre de vie, le 6ème, pour sa proximité avec le centre, les transports en commun, et les commerces. Ailleurs on remarque une baisse entre 3 et 9%.

Côté location, les prix diminuent également (-1€/m² depuis 2013 dans le neuf, -0.5€/m² dans l’ancien). Les temps de relocation sont allongés (entre 1 à 3 mois) : beaucoup de logements sont vides (entre 10.000 et 15.000), cela est du au vieillissement et au manque d’entretien, ainsi qu’aux propriétaires qui ne sont plus convaincus par la location et veulent maintenant vendre. Les locations sont donc en ralentissement.  Dans le 6ème, 7ème, 8ème et 9ème arrondissement, ce sont là où les stocks diminuent le plus : les loyers se maintiennent mieux, la demande est soutenue.

Ventes dans l’ancien

Si le marché est porté par l’achat de résidences principales, on constate une légère baisse du volume des ventes (-3%) et des prix (-5%). C’est « moins pire » qu’en 2013, ou la FNAIM a signalé une baisse de 10% des prix sur les appartements anciens.

Le prix du m² est de 2343€ en moyenne. Sur la région PACA, le marché est peu actif, les délais de commercialisation sont allongés.

Ventes dans le neuf

Les réservations sont en hausse (+38%), mais l’offre baisse (-2%) : à cause du manque de construction sans doute. Les quartiers prisés sont dans le 1er, 2eme et 3eme arrondissement (quartiers Euromed), et les quartiers résidentiels du Sud (10, 11, 12ème arrondissement).

 

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous destinez l’un de vos biens à la vente ou de location, il vous faudra effectuer des diagnostics immobiliers obligatoires : n’hésitez pas à nous contacter au 04 91 33 31 65 ou en utilisant notre service gratuit de rappel immédiat pour demander un devis gratuit ou plus d’infomations. Un expert en diagnostic immobilier vous répond 7j/7, de 8h30 à 20h.

 

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
L’encadrement des loyers : locataires, propriétaires, professionnels, politiques.. Qui pense quoi? Qui est « pour« , qui est « contre » ?
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
Tour du monde de l’immobilier : Comment se porte le marché du logement en Chine, Irlande, Israel, USA, Afrique du Sud, Royaume Uni…

 

200€ par mois pour un loft de 360m2

Posté par le 8 Avr, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

diagnostics immobiliers marseille

Grâce à la société Camelot, tout le monde est content. En effet, les propriétaires d’immeubles vacants ont trouvé une solution pour occuper leurs logements, et cela permet de proposer des habitations pour une somme modique : 200€ maximum, quelque soit leur taille. C’est grâce à l’article 101 de la loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion que cela a été possible.

Comment ça marche côté propriétaires

Ils confient leurs locaux à Camelot, qui s’occupe d’y faire habiter des gens. C’est la « protection par occupation« . En effet, le vandalisme, le squat et le vol menacent les logements vacants. Egalement, les problèmes qui ne seraient pas détectés immédiatement, comme un dégât des eaux par exemple, peuvent devenir très onéreux. Un logement vacant revient alors beaucoup plus cher que s’il est occupé, si l’on compte les frais de gardiennage, l’assurance, le chauffage, le coût des éventuels accidents… Quand Camelot coûte 5000€ par an, une société de gardiennage en demande 150.000 !

Comment ça marche côté occupants

Cela en arrange bien quelques uns ! On se retrouve ainsi logé pour 200€ par mois. Cependant, ce type de logement ne correspondra peut-être pas à tout le monde. Tout d’abord, il faut être flexible et accepter de déménager avec seulement un mois de préavis, s’ajoute le fait qu’on ne sait pas combien de temps on va rester (minimum 3 mois, et en moyenne 12-18 mois), ce qui peut faire peur, malgré que Camelot s’engage au relogement dans la mesure du possible. Ce n’est pas une location : les habitants ont le statut de gardien-résident. Ainsi, il faut être présent le plus possible, signaler immédiatement un éventuel problème ou dégradation. Les enfants sont interdits, donc les familles aussi, et les couples sont parfois tolérés. Le profil idéal serait un salarié, seul, peu fêtard, n’ayant pas d’animal de compagnie. Il faut posséder une assurance de responsabilité civile, un numéro de sécurité sociale, et chercher un logement dans l’immédiat : Camelot ne fonctionne pas sur liste d’attente !
Vous aurez également besoin d’une attestation de relogement, où une personne s’engage à vous accueillir si vous ne retrouvez pas un endroit pour habiter à temps.
Beaucoup de fonctionnaires et d’étudiants ont ainsi choisi ce mode de vie.

« Quelques » contraintes se rajoutent, : le propriétaire des lieux peut rentrer en l’absence des habitants pour faire visiter ou contrôler, et c’est une sorte de colocation (les salles de bains, salons et cuisines sont en parties communes. Egalement, Camelot inspecte chaque mois les bâtiments, verifie leur état et les consommations, puis envoie un rapport aux propriétaires.
Néanmoins, cela reste une solution pour certains mais il faut aimer habiter dans des lieux exotiques : parfois, on se retrouve dans une base militaire, un phare, un hôtel particulier, une gare, une usine, une école, même si ce sont généralement des bureaux.

Zoom sur Camelot, la société en question

Créée en 1993 aux Pays-Bas, où 50.000 personnes vivent sur ce modèle, et présente en Grande-Bretagne, Irlande, Belgique et Allemagne, Camelot a mis du temps à s’installer en France. Implantée depuis 2011 dans l’Hexagone, son chiffre d’affaires en France a augmenté de 100% en 2014. Elle réalise un CA total de 30 millions d’euros par an, et a pour l’instant 20.000m² en gestion, avec 230 propriétés. De plus, elle a conclu un contrat concernant les agences vides de GDF Suez. Aujourd’hui, on retrouve ses services à Belleville sur Saone, Caen, Lyon, Alençon, Noisy-le-Grand, Chatellerault et Chauny dans l’Aisne, Rouen… Outre la location, Camelot ne manque pas d’idées pour occuper les lieux : organisation de soirées événementielles, tournages de cinéma, jeunes entreprises…

Olivier Berbudeau, directeur du développement en France, ne considère pas cette solution comme une alternative au mal logement, mais plutôt comme « une alternative  au logement cher« . En France, 200.000 personnes pourraient être logées grâce à ce dispositif, qui devrait se développer encore dans le futur, malgré que de nombreuses associations s’indignent contre ce procédé et le fait que les locataires soient considérés comme « jetables« .

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous destinez l’un de vos biens immobiliers à la vente ou à la location et que vous devez réaliser les diagnostics immobiliers qui s’imposent, n’hésitez pas à nous joindre 7 jours sur 7, de 8h30 à 20h00 au 04.91.33.31.65 ou en utilisant notre service de rappel immédiat. Nous serons ravis de vous fournir un devis ou toute autre information pour vos diagnostics immobiliers!

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
L’encadrement des loyers : locataires, propriétaires, professionnels, politiques.. Qui pense quoi? Qui est « pour« , qui est « contre » ?
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
Tour du monde de l’immobilier : Comment se porte le marché du logement en Chine, Irlande, Israel, USA, Afrique du Sud, Royaume Uni…?

Du nouveau pour les immeubles en copropriété : le diagnostic technique global bientôt obligatoire

Posté par le 3 Avr, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

diagnostics immobiliers marseille

Le Diagnostic Technique Global

Un nouveau diagnostic pointe le bout de son nez. Mis en place par la loi Alur, adoptée le 20 Février 2014, le Diagnostic Technique Global vise les immeubles en copropriété.

Dans quel but ?

Il a été mis en place dans le but d’informer les copropriétaires de l’état général du bâtiment, afin d’envisager d’éventuels travaux, mais également de faciliter la gestion des copropriétés, et de favoriser la transition énergétique.

Il remplacera le diagnostic préalable à la mise en copropriété, et sera beaucoup plus complet.

Qu’est-ce que c’est, et pour qui?

Avant Janvier 2017,  ce sont les immeubles construits depuis plus de 15 ans faisant l’objet d’une mise en copropriété qui devront réaliser ce diagnostic. Il contiendra alors la description de l’etat apparent de la solidité du clos et du couvert, des conduits et canalisations collectives, ainsi que des équipements communs et de sécurité.

A partir de Janvier 2017, ce seront les immeubles ayant été construits depuis plus de 10 ans et faisant l’objet d’une mise en copropriété qui sont concernés.
De même, les immeubles faisant l’objet d’une procédure pour insalubrité seront soumis au diagnostic technique global, qui  sera alors demandé par l’administration.
Enfin, tous les syndicats de copropriétaires d’immeubles devront faire réaliser un vote pour décider ou non d’effectuer un Diagnostic Technique Global.

Dans ces cas là, le DTG contiendra alors :

  • Une analyse de l’état des parties communes et des équipements communs de l’immeuble
  • Un état de la situation du syndicat des copropriétaires vis-à-vis des obligations légales et réglementaires au titre de la construction et de l’habitation.
  • Analyse des améliorations possibles de la gestion technique et patrimoniale de l’immeuble
  • Diagnostic de performance énergétique de l’immeuble
  • Évaluation du coût et liste des travaux nécessaires à la conservation de l’immeuble, en précisant ceux qui devront être menés dans les 10 prochaines années.

Attention : ces informations entreront en vigueur sous réserve de la parution des textes d’application

Merci d’avoir lu cet article. Si vous désirez obtenir un devis gratuit pour vos diagnostics immobiliers ou toute autre information, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 04.91.33.31.65 ou à utiliser notre service de rappel immédiat. Nous serons ravis de vous répondre, 7 jours sur 7, de 8h30 à 20h !

 

 

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
* Top 10 des projets architecturaux les plus fous

* Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
L’encadrement des loyers : locataires, propriétaires, professionnels, politiques.. Qui pense quoi? Qui est « pour« , qui est « contre » ?
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
* Le plus grand aéroport du monde est en construction
Tour du monde de l’immobilier : Comment se porte le marché du logement en Chine, Irlande, Israel, USA, Afrique du Sud, Royaume Uni…?

 

Encadrement des loyers : qui en pense quoi?

Posté par le 2 Avr, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

L’encadrement des loyers, on en a tous entendu parler. On rappelle comment ça marche : un loyer médian sera fixé pour chaque zone d’un quartier, et lorsqu’un logement sera proposé en location, son loyer ne pourra pas dépasser ce loyer médian de +20% ou lui être inférieur de 30%. de Le but, c’est d’empêcher l’abus des prix des loyers.

Cette mesure a été annoncée initialement pour le 1er trimestre 2015, mais est attendue finalement pour cet été, et au lieu d’être effective dans plusieurs villes en situation tendue, ce sera le cas uniquement à Paris, à titre d’expérimentation.

Qui pense quoi

 Les professionnels

Selon l’Observatoire des loyers Clameur, c’est trop peu, et trop tard. L’érosion des loyers est déjà effective et ils auraient diminué dans 60% des villes de plus de 145.000 habitants. Chose que Jean Perrin, président UNPI, confirme : « nous voyons de plus en plus souvent des propriétaires baisser le loyer« . En effet, ce sont plutôt les charges qui ont beaucoup augmenté.

De plus, il estime que cela créerait des inégalités car à un niveau égal de loyer, les populations modestes auraient les moins bons dossiers, et n’auraient pas accès aux logements les plus attrayants. De plus, le découpage des zones n’est « pas très affiné« , ainsi ils risquent de se retrouver confinés dans celles qui sont les moins demandées.

Ils pensent que la mesure pourra freiner la progression des loyers dans 20% des cas, mais surtout dans les plus grands appartements, ce qui profitera aux plus aisés, et provoquerait dans 11,8% des cas des loyers relevés, tandis que certains professionnels présument que cette mesure n’aura finalement pas d’effet, si ce n’est « écrêter les loyers hors normes« . Cela devrait alors jouer selon eux sur les petites surfaces comme les studios ou le prix du m² est très élevé…

Le CAE, conseil d’analyse économique, a quant à lui des doutes : peu de critères sont retenus alors que les biens sont parfois très différents. Par exemple, la localisation au sein d’un quartier, la qualité des immeubles et des installations, la distribution des pièces, la luminosité, et le fait qu’il y aie ou non un ascenseur, ne rentrent pas dans le barème… Sont pris en compte seulement la localisation, la surface, le nombre de pièces, et la date de construction.

Foncia demande des mesures alternatives. L’entreprise immobilière estime que cela aura un impact négatif sur l’offre locative, la relance de l’investissement immobilier, et l’entretien du parc existant. Cela va contribuer selon eux à la dégradation du parc locatif, étant donné que les propriétaires seront moins incités à entretenir.

Selon l’Agence Century 21, « c’est une mesure purement politique« , qui « risque d’avoir des effets négatifs sur le marché » et pourrait se révéler « néfaste pour ceux qu’elle est sensée protéger« . Ce dispositif n’est « pas adapté à Paris » qui est un « marché de pénurie où les déménagements sont rares« .

Pour le réseau Laforêt et son directeur exécutif Yann Jehanno, cela n’est pas une bonne idée car les propriétaires qui louaient en dessous du loyer médian seront « tentés de l’augmenter« . De plus, cela risque de favoriser les mauvaises pratiques, comme les versements d’argent liquide par exemple.

Le président réseau Orpi, Bernard Cadeau, pense que cela enverra « un signal négatif à ceux qui seraient tentés d’investir« , et que cela va multiplier les contentieux entre les locataires et leurs bailleurs, et provoquer la fuite des investisseurs, qui préféreront alors se tourner vers l’Espagne ou bien mettre des capitaux dans leur assurance vie, puisque la rentabilité locative devrait beaucoup diminuer. Ce serait alors déstabilisateur pour le secteur privé locatif.

— Les Français

56% d’entre eux y sont favorables et voudraient voir l’encadrement des loyers dans toutes les grandes villes, selon un sondage réalisé par Ipsos pour la fondation Abbé Pierre.

50% des propriétaires sont indifférents et estiment que cette mesure ne changera rien à leur situation. 20% craignent de perdre leur liberté, et 19% espèrent ainsi obtenir un point de repère pour fixer leur loyer. 11% ont peur d’une perte de rentabilité et 11% également penseraient à le retirer du marché.

Quant aux locataires, seulement 21% jugent leur loyer « peu élevé« , et 56% le trouvent « élevé mais supportable« . 33% y voient une assurance de payer leur loyer au juste prix.

— Les Politiques

Ian Brossat (PCF)adjoint à la maire de Paris chargé du logement et de l’hébergement, a déclaré que la mesure s’appliquerait car elle était « réclamée par une majorité de parisiens« .

Martine Aubry, maire (PS) de Lille, estime que l’encadrement des loyers est une nécessité absolue à Lille, elle désire que le dispositif soit accessible sur une base de volontariat.

François Fillon, candidat à la primaire UMP pour la présidentielle 2017, veut supprimer l’encadrement des loyers. Il estime que la loi Alur est « la loi la plus néfaste votée depuis le début du quinquennat de François Hollande ».

Manuel Valls (PS) a décidé d’appliquer l’encadrement seulement à Paris et à titre expérimental. Il estime pour l’instant que cela provoquerait « trop d’incertitudes pour les investisseurs » et que « les conditions techniques ne seront pas réunies avant des mois voire des années ».

Pour Cécile Duflot, ex-ministre du logement, la décision du premier ministre de limiter l’encadrement à la ville de Paris seulement est « inouïe », et qu’il a cédé « en oubliant des centaines de milliers voire de millions de personnes qui souffrent de la crise du logement ».

Stephane Trousset, président (PS) du Conseil Général Seine-Saint-Denis, a déclaré avec des élus communistes, Front de Gauche et Ecologistes,  qu’il était « inacceptable et contre productif pour nos territoires que les loyers soient encadrés seulement dans la capitale »

Pour Luc Carvounas, Maire d’Alfortville (Val de Marne), « l’urgence est maintenant de relancer la construction de logement, or c’est une mesure qui fait peur aux promoteurs. »

Qui a « tort » qui a « raison » ? Assez difficile de se faire une idée sur l’encadrement des loyers…
Et vous, qu’en pensez vous ?

Merci pour votre lecture ! Pour réaliser un devis gratuitement à propos de vos diagnostics immobiliers, ou obtenir une information, vous pouvez nous contacter au 04.91.49.74.80. Un expert diagnostiqueur immobilier vous répond de 8h30 à 20h tous les jours de la semaine !

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
Top 10 des projets architecturaux les plus fous

Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
Multiloc distribue des primes de 2000€ pour relancer le logement a Paris
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
Le plus grand aéroport du monde est en construction
Tour du monde de l’immobilier : Comment se porte le marché du logement en Chine, Irlande, Israel, USA, Afrique du Sud, Royaume Uni…?

Un immeuble résidentiel à la Défense

Posté par le 1 Avr, 2015 dans Actualités | Aucun commentaires

Le chantier de Skylight, futur immeuble résidentiel de la Défense, a débuté dès le mois de Mars et s’achèvera au second trimestre 2017. Avec ses 18 étages, ce sera le premier bâtiment destiné uniquement à des habitations. Ses architectes, Louis Paillard et Franklin Azzi ont utilisé des matériaux tels que l’acier, le miroir recuit, plutôt inhabituels. Il comportera 11.000m² de logements : une résidence étudiante de 168 chambres, 113 appartements, qui iront du studio au 2 pièces, et de 20 à 60m². Tous répondront à la Réglementation Thermique 2012, et à la norme environnementale HQE.

Skylight contribuera ainsi au renouveau de Paris la Défense, quartier en ébullition avec la future salle de spectacle, Arena 92. Découvrez le projet en images ci-dessous.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lire aussi :

Architecture design : 8 projets originaux et futuristes qui vont vous faire rêver
Top 10 des projets architecturaux les plus fous

Tout sur le futur centre commercial du Prado à Marseille
Multiloc distribue des primes de 2000€ pour relancer le logement a Paris
Marseille redessine son front de mer : construction d’un gratte ciel à la Joliette
815 projets pour réinventer Paris
Le plus grand aéroport du monde est en construction
Tour du monde de l’immobilier : Comment se porte le marché du logement en Chine, Irlande, Israel, USA, Afrique du Sud, Royaume Uni…?